Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 avril 2006 2 11 /04 /avril /2006 22:18

Ma plume a libéré les mots

Enfermés durant ce long hiver

Plume de vie, plume des vers

Qui les redore avec brio....

Mots de douleur dans l'aube pâle

Inscrits au fond de ma mémoire

Perdus, pétris de cicatrices

Mots prisonniers du temps

Vous coulez à présent

Sur la page libératrice.....

Flots ininterrompus, cascades

Vous me parlez sans mascarade

Sans tricher, étalés noir sur blanc.....

Mots dits silencieusement

Puis criés à tous les vents...

Comme les maillons de mes jours

Vous vous posez avec amour

Apaisant les mauvais vents

Et les souffrances d'antan.

Partager cet article

Repost 0
Published by balaline - dans Mes poèmes
commenter cet article

commentaires

Coriolis 28/04/2006 00:03

Merci pour ta visite sur ma bulle, à mon tour je viens te voir et j'ai passé un moment très agréable, il y a vraiment de très jolies choses chez toi et j'y reviendrai avec beaucoup de plaisir!

souviens toi 13/04/2006 10:00

Le peuple des mots exprime sa révolte noble par cette plume que tu maîtrises avec subtilité et sensibilité......Quel cadeau  appréciable d'avoir découvert ton blog,il me donne cette énergie  à poursuivre le flot des mots qui berce cette mer de poèsie...J'espère que nous pourrons  correspondre entre lien poètique..bien à toi

Présentation

Texte Libre

                                                      





ClicAnimaux.com - Cliquer pour Donner
                                                                                                                                                         
                                                                                                                                                                                                   
                                                                                                                                                                                 

Recherche

Texte Libre



                             Merci Jeanne