Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mai 2006 1 15 /05 /mai /2006 22:14

La vague joue dans l'océan

La mouette rit des cavalcades

L'enfant y court, cheveux au vent.....

Nos pas s'impriment tout doucement

Le temps s'enfuit, nos traces restent

Jusqu'à la prochaine marée....

L'écume flotte sur les crêtes

En barbe moussue de patriarche,

Et je me coule en son sein,

Roulée, lovée, barbouillée de senteurs....

 

Partager cet article

Repost 0
Published by balaline - dans mes images
commenter cet article

commentaires

Gérard 17/05/2006 08:21

Salut
je te souhaite une bonne journée ...pleine de joies et de soleil !
Que la paix t'accompagne !
Bises
Gérard

Christel 17/05/2006 06:53

 bises, Christel

Gerard 16/05/2006 23:22

Que de belles envolées tu nous offre ici
Bises
Gérard

bleu-marine 16/05/2006 22:31

tite balaline......tu parles avec magie de "mon" univers qu'est cette grande étendue bleue qui me fascine depuis toujours...et je ne pouvais pas passer, sans te dire merci pour ces mots sublimes, et de ta sincérité, qui transparait entre chaque ligne......
bizouxxxxx

souviens toi 16/05/2006 21:49

Je suis vraiment en toute sincèrité émerveillé  par ces mots sublimes qu'ils soient à marée basse la flamme du coeur ou à marée haute  la brûlure de la brûlure de l'ame...je suis heureux de t'avoir rencontree..amitié

Présentation

Texte Libre

                                                      





ClicAnimaux.com - Cliquer pour Donner
                                                                                                                                                         
                                                                                                                                                                                                   
                                                                                                                                                                                 

Recherche

Texte Libre



                             Merci Jeanne