Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 janvier 2009 5 30 /01 /janvier /2009 19:33

 


Le temps d'avant....la forêt tranquille, lumineuse, accueillante, respirant la vie, le soleil automnal....je garde ses images, précieusement puisqu'elle n'est plus !

Nous retrouvons tout juste l'électricité dans ce petit coin d'Aquitaine, aussi je vous répondrai petit à petit et vous remercie pour vos chaleureux messages mais une profonde tristesse règne ici désormais.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Evasion 20/02/2009 19:34

Magnifique...j'adore c'est beau ....La  foret..Un lieu de repos et d'apaisant...

Robinson 16/02/2009 23:48

Un arbre abattu, c'est, pour moi, plus triste qu'un arbre mort: une vieille souche abrite une vie intense, une vie riche...De tout coeur avec toi!

bruno 13/02/2009 11:04

Chère Balaline,Je découvre aussi que tu as été touchée par cette dure tempète. Je te souhaite bon courage pour te relever, en espérant que tu n'as pas trop de dégats. L'essentiel est que celà ne soit que matériel mais que toi et tous ceux que tu aimes alliez bien. Pour la forêt, c'est triste, mais avec du courage et du temps elle reverdira.Amicalement

Rémy 11/02/2009 22:08

Courage et une pensée amicale pour ces moments difficiles...Bien à toi

jeandler 07/02/2009 22:10

Un émouvant hommage ou la colère des dieux.

Présentation

Texte Libre

                                                      





ClicAnimaux.com - Cliquer pour Donner
                                                                                                                                                         
                                                                                                                                                                                                   
                                                                                                                                                                                 

Recherche

Texte Libre



                             Merci Jeanne