Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 février 2009 6 21 /02 /février /2009 17:28




Paysage       Nicolas de Staël

 

 

 


J'ai gravi ce désert
Cent fois
Pour te voler à ta nuit.
J'ai prié à chaque pas
Murmuré, crié, piétiné
Pour briser ton silence.
Derrière ta porte de peine
Où s'engouffre tout ce noir
Tu te balances
Mains nouées, visage d'ange
Si tourmenté.
J'ai gravi ce désert
Cent fois
Dans une attente
Bouillonnante
Une espérante et muette prière
Attente d'un signe pour demain
Effaçant dans la tourmente
Ce regard de pierre
Ton regard d'enfant.


balaline

Partager cet article

Repost 0
Published by balaline - dans Mes poèmes
commenter cet article

commentaires

Ellemra 15/04/2009 15:18

Nicolas de Staël, le désert et moi-même te remercions pour ces mots.Simplicité et profondeur ... 

chris 14/04/2009 08:26

j'aime beaucoup ce poème, dans le désert trouver son oasis dans un regard lumière...

Dominique rêve... 06/04/2009 14:40

Au pas de la porteun léger souffle poussela feuille jaunie

Robinson 07/03/2009 18:50

Un texte qui exprime la douleur, mais avec tant de beauté...La force des mots et de la poésie...

Enriqueta 26/02/2009 10:11

Beau poème, bien rythmé.

Présentation

Texte Libre

                                                      





ClicAnimaux.com - Cliquer pour Donner
                                                                                                                                                         
                                                                                                                                                                                                   
                                                                                                                                                                                 

Recherche

Texte Libre



                             Merci Jeanne