Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 février 2007 7 04 /02 /février /2007 00:01

Ta place vide, immense de solitude......et ces souvenirs qui fantôment mes nuits et laissent les réveils blancs !

Sur le coussin une empreinte, un cheveu brun oublié, posé comme le message de l'absence ,

Et ce parfum, ces quelques filaments suspendus là ,se balançant au gré du moindre de mes gestes....

Tout est là, dans la vue ,l'odeur, le toucher vide ,le creux du lit, ses marques , son poids.....

Reste ta voix suspendue dans cet appareil blanc ,tout près, mélodie vibrante qui réchauffe puis torture ,

la voix danse dans ma nuit déchirée....

C'est toi qui t'es enfui au petit jour ouvrant le pays du désert......

Mon désert sans mots.....

Ma plage à l'infini porte ce doux nom "l'oubli".

Partager cet article

Repost 0

commentaires

L.ange 07/02/2007 09:38

Je pars...alors ne m'oublie pas...
Bisous sincères...

AL 07/02/2007 00:21

Une berceuse dans mon coeur chante des mots tristes, elle est lente, infini, elle persiste à faire mal et à me montrer les espaces vides. Elle renvoie l'image de jours heureux perdus et emmêne mon âme à la rue, elle est mélancolique et fait basculer mon coeur de l'ombre à la lumière, de la lumière à l'ombre... comme le mouvement d'une pendule se balançant de droite à gauche, me rappelant le temps et cette absence....
Je n'ai pas ce problème, je n'ai jamais eu personne à mes côtés. Chez moi c'est l'absence continuelle, du début à la fin ;-) On dira je suis jeune, mais en attendant je serais l'une de celles qui aurait vécu au moins une histoire et des souvenirs à chérir, en ressortir le meilleur pour continuer d'avancer, j'en serais heureuse malgré la fin de l'histoire... J'ai toujours dit, ce n'est pas la fin qui compte, mais chaque pas vécu pleinement et ce qu'ils nous apprennent de l'Amour, de la vie. Et puissent ses souvenirs en ton âme faire naitre un magnifique jardin de couleurs pour t'offrir le meilleur chemin qui soit, le plus beau pour toi. Rien n'est mauvais à vivre, il faut juste savoir bien regarder, surtout devant, pour voir les bonheurs sur le chemin...Bisous tite Balaline...

orchis-mauve 05/02/2007 18:06

Comme tu évoques bien le départ et l'oubli nécessaire et pourtant si difficileAmitiés

jubelle 05/02/2007 18:03

beau et poétique texte,

bernard 05/02/2007 02:29

pour toi ...bises
"L'absenceD'un enfant, d'un amourL'absence est la mêmeQuand on a dit je t'aimeUn jour...Le silence est le mêmeC'est un volet qui batC'est sur un agenda, la croixD'un ancien rendez-vousOù l'on se disait vousLes vases sont videsOù l'on mettait les bouquetsEt le miroir prend des ridesOù le passé fait le guetJ'entends le bruit d'un pasL'absence, la voilàL'absenceD'un enfant, d'un amourL'absence est la mêmeQuand on a dit je t'aimeUn jour...Le silence est le même."

Présentation

Texte Libre

                                                      





ClicAnimaux.com - Cliquer pour Donner
                                                                                                                                                         
                                                                                                                                                                                                   
                                                                                                                                                                                 

Recherche

Texte Libre



                             Merci Jeanne