Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mars 2007 3 14 /03 /mars /2007 00:25

Envolés les rêves !

Vers un autre espoir, un autre jour, un autre monde ?

       Peut-être !

Partager cet article

Repost 0
Published by balaline - dans mes images
commenter cet article

commentaires

AL 19/03/2007 22:24

Quand on pense ce qu'on vit, on a moins les pensées qui vont ailleurs, on a tous un chemin éclairé, pleins d'couleurs, merveilleux, si on s'entête tous à vouloir une autre vie que celle qu'on a, la magie de notre vie disparaitra avec nos pensées... Du coup, penser ce qu'on vit, au moment présent, à chaque instant, ça devient vivre ce qu'on pense, notre réalité devient le rêve et le rêve ne peut être que beau... sourire...

Brigitte 18/03/2007 22:29

Envolés, oui. Mais j'aimerais bien qu'ils reviennent et deviennent réalité.

sylvin 16/03/2007 21:18

                                                                                  
Les rêves une fois envolés
S’en vont rejoindre le firmament.
Alors dans notre nuit noire,
Du Coeur de la voie lactée
S’échappe une étoile filante
 

qui nous eclaire d'espoir

 


 

Malaïka 16/03/2007 00:59

Et d'autres rêves naissent, mûrissent et font avancer.
Bisous

Fleur de Sel 15/03/2007 11:14

Cette photo est superbe...Un doux rêve qui s'envole...Bisous

Présentation

Texte Libre

                                                      





ClicAnimaux.com - Cliquer pour Donner
                                                                                                                                                         
                                                                                                                                                                                                   
                                                                                                                                                                                 

Recherche

Texte Libre



                             Merci Jeanne