Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mars 2007 4 29 /03 /mars /2007 00:18

" La non-violence est une arme puissante et juste, qui tranche sans blesser et ennoblit l'homme qui la manie .

C'est une épée qui guérit . "

Martin  Luther  King

Partager cet article

Repost 0
Published by balaline - dans Citations du jour
commenter cet article

commentaires

hode 19/04/2007 01:31

hi,*
fermer le poing
on peut donner douleur
ms ne recoit rien.
ouvrir la main
et tout trésor kon appercoit
désormais nous appartient.*
ouvre les paumes
ke le monde resonne.
merci pour ce voyage
parmis ton nuage.
H-
 
 

leia 30/03/2007 01:34

non violence...commence d'abord par non violent envers soi même... et douceur envers l'autre...
bisous

Pauley 29/03/2007 21:31

C'est vrai que la non-violence est notre plus belle arme, j'adhère complétement.
Gros bisous Balaline et à très vite.

christel/seuleaumonde 29/03/2007 20:54

puissent t'entendre les grands de ce monde! bisous et bonne journée, christel

marc 29/03/2007 15:58

Bonjour Balaline, tu vas bien ? Il avait drôlement raison, pourtant c'était un lutteur non, ah, Luther, j'avais mal lu, lol. Je suis tout à fait d'accord que le plus fort est celui qui arrive à éviter le conflit... Trop facile de se laisser aller au non-amour, ou à la haine. Bisou amical. 

Présentation

Texte Libre

                                                      





ClicAnimaux.com - Cliquer pour Donner
                                                                                                                                                         
                                                                                                                                                                                                   
                                                                                                                                                                                 

Recherche

Texte Libre



                             Merci Jeanne