Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juin 2007 3 20 /06 /juin /2007 22:42

A chaque pas....un songe,

Un galet blanc.....un souvenir, une espérance,

Des promesses de vie, des silences,

Des chemins engourdis,

Des clapotis-frissons dans l'océan -murmure,

Puis le soleil, au bout.....peut-être !

Partager cet article

Repost 0
Published by balaline - dans mes images
commenter cet article

commentaires

Anne-Lise 01/07/2007 22:22

Il n'y a pas que les galets, il y a aussi de beaux coquillages, comme de douces paroles qui nous sont offertes, des grains de sable tout chauds comme de belles caresses que nous fait la vie, et puis il y a des galets pointus qui, une fois retournés et vus d'un autre angle, sont beaucoup plus doux et plus beau...
Quant au soleil, si déjà on lui donne sa place dans notre coeur, il est non seulement au bout mais aussi sur chaque galet :-).
Bisous tite balaline.

Pauley 24/06/2007 18:31

Il faut y croire toujours... Bisous et à très vite Balaline

Danielle 24/06/2007 15:05

Ca me donne envie de partir ! bon dimanche ! bisous !

Mog :0060: 24/06/2007 13:29

Chaque pas peut aussi représenter un espoir pour l'avenir et puis chaque galet est différent, aucun ne se ressemble vraiment. Bonne journée Mog

ABC 23/06/2007 09:25

Je laisse sur mon blog des"devoirs de vacances" pour les copains !

Présentation

Texte Libre

                                                      





ClicAnimaux.com - Cliquer pour Donner
                                                                                                                                                         
                                                                                                                                                                                                   
                                                                                                                                                                                 

Recherche

Texte Libre



                             Merci Jeanne