Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 janvier 2014 7 05 /01 /janvier /2014 18:23

Nature neige le 7 janvier 2009 009

J'ai refermé la lourde porte de l'année

celle qui fût détresse

toute drapée de noir.

L'année de la tristesse

des deuils, de l'abandon.

 

Petit glaçon fragile

balloté par les vents

Que sera ton demain?

Verras-tu le soleil nimber de sa lumière

les matins incertains

où souffle trop souvent dame mélancolie?

Les couleurs de l'espoir diluées sur la page

dorlotent les instants, tes rencontres.

Les mots  tendresse, vos mots chaleur

jettent des ponts sourires sur le gris de l'hiver.

 

Ouvrir tout doucement l'année nouvelle

tout doucement sans la heurter ...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by balaline - dans Mes poèmes
commenter cet article

commentaires

Mahina 15/04/2014 08:27


L'année nouvelle, déjà bien etamée, voit les glaçons laisser place aux couleurs des petites fleurs naissantes, ils subliment leur éclat et t'apportent la chaleur d'un sourire pyrénéen...

marlou 25/01/2014 05:40


Excuse mon retard, je viens de terminer les épreuves de théologie...


Je crois que le soleil se lève toujours après la nuit, et puis l'amitié est là pour mettre


son rayon de soleil... J'aime beaucoup ce poème...


Je t'embrasse bien fort. Que cette année te soit douce.

Marieluce 07/01/2014 21:08


Va-t-en dire au vent qui t´amène
Que le monde n´est rien sans toi
Il n´y a que l´amour qui t´entraîne
A monter plus haut chaque fois

C´est le vent qui sonne à ta porte
Mais le destin n´existe pas
Il sera ce que tu apportes
Tout ce que tu aimes est en toi

Tu fabriques une route neuve
Que bien d´autres suivront un jour
C´est pour mieux te mettre à l´épreuve
Qu´une étoile te suit toujours


Yves Duteil

jullia 07/01/2014 17:03


Contente de te retouver et surout de te lire!


Que cette année t'apporte joie et tendresse, un peu d'amour dans ce monde si cruel.


 


bisous jullia

Quichottine 05/01/2014 21:03


Tout doucement... J'ai ouvert ta fenêtre pour y lire tes mots.


J'ai senti le vent, imaginé un grand soleil, immense, qui pourrait faire briller toutes les couleurs de ta page, faire fleurir de nouvelles images.


 


Et puis, j'ai déposé sur une étagère quelques mots de plus...


Juste pour te voir sourire.


Pensées, Balaline.


Que ton année te soit douce et les lendemains souriants.

Présentation

Texte Libre

                                                      





ClicAnimaux.com - Cliquer pour Donner
                                                                                                                                                         
                                                                                                                                                                                                   
                                                                                                                                                                                 

Recherche

Texte Libre



                             Merci Jeanne