Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 septembre 2007 4 13 /09 /septembre /2007 21:20

                                                                                      

Libérée

La petite musique de nuit

Comme une échappée de douceurs

Lentement

Sur mes épaules se pose....

Etrange nourriture

De vide et de plein

Semant

Berçant

Le voyage commence....

Mer secrète

Assagie

Aux tempos assourdis

Vertige d'un néant

Ni tout bleu ni tout blanc

Limpide et infini

Elle glisse sur l'espace....

Le jour point

La petite musique se tait

Le silence s'échappe.....

balaline  30/07/07

Partager cet article

Repost 0
Published by balaline - dans Mes poèmes
commenter cet article

commentaires

jer 16/01/2008 21:23

Douce musique silencieuse qu'inspire ce silence à la douceur secrète...

pandora 08/12/2007 22:33

le silence existe t il vraiment...c'est une melodie a lui seul

Hephaestion 15/09/2007 16:41

Magnifique photo et texte ! merci d\\\'être revenu...
Bises

Frederianne 14/09/2007 22:21

Recueillement.
C'est ce que m'inspire la douceur de tes mots mêlée à l'immensité du paysage.
;-)

balaline 14/09/2007 21:25

Merci Kiosan, je n'arrive pas à franchir ta porte pour te laisser un petit mot !  je te souhaite un merveilleux automne dans notre beau sud-ouest ou ailleurs ! à bientôt !

Présentation

Texte Libre

                                                      





ClicAnimaux.com - Cliquer pour Donner
                                                                                                                                                         
                                                                                                                                                                                                   
                                                                                                                                                                                 

Recherche

Texte Libre



                             Merci Jeanne